carte

Le Centre

La mission

Le Centre historique a pour mission de sauvegarder, développer, faire connaître et diffuser le patrimoine culturel, éducatif et religieux de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil et de faire revivre la présence de la Fondatrice Mère Françoise Simard.

L'institution se veut :

  • un lieu de mémoire où une présence se dégage;
  • un lieu où se perpétue le charisme d’éducation de la Congrégation;
  • un lieu d’animation et de croissance;
  • un lieu de connaissance de la vie religieuse;
  • un lieu d’étude et de découverte.

Historique du Centre historique

Comme Communauté-mère associée à l’histoire régionale et à son développement, la Congrégation est conscience qu’elle doit conserver la présence de son passage dans le temps, en préservant son héritage.

En 1998, le Conseil général de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil confie à Sœur Esther Chouinard le mandat pour la réflexion et la mise en œuvre d’un lieu de mémoire.

Des professionnels du domaine de l’histoire, de la muséologie et de la culture se joignent à elle et participent à l’élaboration d’un plan de base qui par la suite est approuvé par le Conseil général. Cette étape est un cheminement long qui permet d’élaborer les grandes orientations de fond qui servent toujours de balises.

Le Centre historique est officiellement ouvert et accessible au public en 2000. Il loge dans les murs de l’ancienne École normale des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil. Plus précisément, il occupe l’ancien dortoir des normaliennes, situé au quatrième étage de l’édifice. 

Quelques années plus tard, le Centre historique devient une corporation sans but lucratif, administré par un Conseil d’administration composé de religieuses et de laïcs.

Aujourd’hui, le Centre historique est un agent unique, précieux et indispensable à la conservation et à la préservation du patrimoine religieux matériel et immatériel de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil. Il est aussi un outil essentiel pour assurer la mise en valeur de l’histoire et de l’œuvre de la Congrégation.

Finalement, le Centre historique perpétue le charisme d’éducation de la Congrégation, car ce celui-ci mentionne que « comme éducatrices, la croissance humaine et chrétienne de la personne, dans la dignité et la justice, est la préoccupation première ».