carte

Les collections  

Le Centre historique gère une vaste collection, témoin précieux de l’histoire de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil. Comptant plus de 5000 pièces, cette collection nous permet d’illustrer les débuts de la communauté et son développement, de représenter l’apport incontournable des Sœurs du Bon-Conseil au niveau de l’éducation au Saguenay-Lac-Saint-Jean et sur la Côte-Nord et de mettre en valeur le volet missionnaire de la Congrégation. Bref, il s’agit du patrimoine culturel, éducatif et religieux.

Cœur de dévotion.

Pour consulter nos collections :

Plus précisément la collection se répartit de la façon suivante :

Une partie de la collection est composée d'objets relatifs à la fondation de la Congrégation des Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil, au Fondateur, Monseigneur Michel-Thomas Labrecque et à la Fondatrice, Mère Françoise Simard.

À cela s’ajoutent des artefacts représentant plusieurs aspects du quotidien des religieuses :
la vie domestique, la profession d’institutrice, les métiers dans la communauté,
le costume des Soeurs, la pratique du culte, etc. Mentionnons également les objets associés aux travaux manuels des Sœurs du Bon-Conseil constitués, entre autres, de broderies et de peintures.Burettes utilisées par Monseigneur Labrecque dans la chapelle des Sœurs du Bon-Conseil.

On retrouve aussi des objets provenant des différents pays où les Sœurs de Notre-Dame du Bon-Conseil ont œuvré, c’est-à-dire, l’Ouganda, le Rwanda, le Zaire (maintenant la République démocratique du Congo), le Sénégal, la Tanzanie et le Chili. Ces objets magnifiques sont fabriqués, entre autres, en ébène, en ivoire, en kitoma et en coquillages. L’essentiel de cette collection est mis en valeur dans l’exposition permanente du Centre historique.

Crédits : Michel Tremblay - Jeu de cartes appartenant à la Fondatrice Crédits  : Michel Tremblay - Frappoir

 

Archives

Consultation des archives

Le ou la chercheur(e) intéressé(e) à consulter certains documents archivistiques doit prendre rendez-vous avant de se présenter aux Archives. Aussi, l’objet de la recherche doit être spécifié au préalable.